Le Memorial Day

Le Memorial Day ou aussi nommé le Decoration Day est un jour férié aux USA en hommage des hommes et des femmes décédés durant la Guerre de Sécession. Le Memorial Day est généralement fêté le dernier lundi du moi de mai. Au départ, le Memorial Day fut célébré par une minorité de personnes, c’est-à-dire les populations du nord des États-Unis, pour rendre hommage aux soldats tués lors de la guerre civile et qui servaient dans les Forces Armées des États-Unis.

Ainsi, lors de la commémoration du Memorial Day, de nombreux personnes viennent sur les tombes des membres de leur famille ou visitent les divers mémoriaux pour rendre hommage à toutes les personnes qui ont perdu la vie durant cette période . C’est alors l’occasion de ne pas oublier les pertes humaines occasionnées par la Guerre de Sécession. L’expression même de Memorial Day fut utilisée pour la première fois à la fin du XIXème siècle. Ce n’est qu’après la Seconde Guerre Mondiale que le terme a pris plus d’importance et que ce jour important fut célébré à peu près dans tout le territoire américain. En effet, auparavant seuls quelques états célébraient ce jour de commémoration en l’honneur des soldats tombés lors de la guerre civile. Si bien que le Memorial Day ne fut officiel qu’en 1967. Quelques années plus tard, en 1971, le Président Nixon décida que le dernier lundi du mois de mai qui est le jour du Memorial Day serait férié.

Aujourd’hui, c’est un jour particulier aux États-Unis et le président américain, tous les ans e rend au cimetière d’Arlington à proximité de Washington DC pour rendre hommage à tous les soldats tués durant le Guerre de Sécession. De plus, lors de cette journée fériée, le Memorial Day est l’occasion de voir des défilés militaires en l’honneur des soldats perdus durant la guerre civile. Il n’est pas non plus étonnant d’entendre de nombreuses messes lors du Memorial Day durant lesquelles les noms des soldats perdus pendant cette guerre sont mentionnés. Le Memorial Day annonce également pour tous les américains, le début de la saison estivale qui est parfois célébrée par la population par la préparation d’un barbecue, d’où l’importance accordée à ce jour. Une autre tradition plus ancienne veut que la veille du Memorial Day se déroule l’Indianapolis 500, une course automobile. D’autre part, lors du Memorial Day, un grand concert a lieu sur les pelouses du capitole des USA.

Vous cherchez des informations pour partir aux Etats-Unis, des astuces ? Pour toute location de voiture, rendez-vous sur locationdevoiture.fr, ou bien trouvez toutes les informations dont vous avez besoin sur le site levoyageur.net. Que ce soit pour un billet d’avion, des carnets de voyages, des renseignements sur la météo locale, tout y est !

Un Noël américain

Le 1er jour de Noël aux Etats-Unis, c’est le 24 décembre. La fête commence et tout le monde décore son intérieur avec force guirlandes lumineuses, boules colorées, étoiles, etc. Certains ont pris de l’avance et ont commencé juste après Thanksgiving, le 3e jeudi de novembre. Le sapin trône au beau milieu de la pièce principale. Il n’est pas rare d’y trouver des guirlandes de pop-corn ou de bonbons. Sans oublier l’extérieur de la maison qui lui aussi participe à cette exubérance, avec des sculptures lumineuses qui sont parfois de vraies œuvres d’art.

Même la Maison Blanche sacrifie à la tradition, avec son immense sapin, symboliquement allumé par le président des Etats-Unis en ce 1er jour de Noël. L’usage de l’arbre de Noel existe ici depuis le milieu du XIXe siècle. Il s’en vend aujourd’hui 30 à 35 000 par an dans tout le pays. Celui du Rockefeller center, à New-York, est parmi les plus spectaculaires, avec ses 25 000 ampoules et ses angles qui jouent de la trompette.

A chaque coin de rue, dans les grandes villes américaines, on peut admirer les décorations, s’attarder devant les vitrines de Noël et surtout… croiser le père-Noel, tout de rouge habillé qui n’hésitera pas à raconter la légende de Santa Claus, comme on l’appelle ici. Dans les états où il fait le plus chaud en ce 1e jour de Noël, ce dernier troque le traineau pour le bateau, notamment à Hawaï, voir le surf, en Californie. Autre habitude : des chorales entonnent le Jingle Bells et autres chants de Noël, dans les grands magasins.

Pourtant ce 1er jour de Noël n’est nullement un jour férié, bien que les écoles soient généralement fermées. En revanche, bon nombre d’Américains courent les magasins, qui restent ouverts plus longtemps que de coutume, défilent dans les boutiques, à la recherche des ultimes cadeaux à glisser près du sapin et dans les chaussettes en laine suspendues par les enfants.

Au soir du 1er jour de Noël certains fréquentent la messe de minuit (qui peut avoir lieu dans l’après-midi ou en début de soirée), avant de sacrifier au rituel incontournable du repas de famille, le Christmas dinner. Si la dinde rôtie reste le met fétiche, elle est de plus en plus supplantée par une pièce de bœuf sur les tables du réveillon. En dessert, on déguste le fruit cake au brandy.Tout dépend de la région des Etats-Unis où l’on se trouve, mais il reste une tradition partagée par tous : l’egg nog, une boisson à base de rhum offerte à tous les invités de la maison en ce 1er jour de Noël.

Washington´s Birthday

Officiellement appelé Washington’s birthday, le 3e lundi de février est un jour férié dans chaque état américain. Les écoles et administrations publiques sont fermées. Wall Street affiche également portes closes.

Le Washington’s birthday porte en fait plusieurs noms, même si c’est ce dernier qui est le plus répandu. Certains le désignent par le nom plus général de President’s day car ce jour est destiné à rendre hommage non pas à un mais à tous les présidents qui ont marqué l’histoire du pays. Le Washington’s birthday est donc, quelle que soit son appellation, un jour d’hommages et de devoir de mémoire.

En ce qui concerne le date, il a été choisi de faire coïncider la date du Washington’s birthday avec la date d’anniversaire des deux pères de la nation : Abraham Lincoln (12 février) et, bien évidemment, George Washington (22 février). C’est d’ailleurs pour cette raison que certains états désignent ce jour férié comme le Washington-Lincoln’s day. En Alabama, on dit plutôt le Washington-Jefferson’s day.

Reste que Georges Washington, qui a donné son nom officiel à cette fête fédérale, a été président des Etats-Unis à la fin du XVIIIe (élu en 1789 et 1792). Il est considéré comme le père fondateur du pays. C’est donc en hommage à cette figure marquante de l’histoire américaine, et à ses successeurs, que le Washington ‘s birthsday a été créé.

Dans sa jeunesse il vivait dans une ferme et, selon la légende, un jour lui vint l’idée de braver un interdit : couper les branches d’un cerisier. Cependant il avoue rapidement son crime à ses parents, pour ne pas faire accuser injustement les serviteurs. Son père, surpris par sa franchise et sa droiture, lui pardonne. Cette anecdote a perduré. Aujourd’hui, il est donc d’usage de déguster un gâteau à la cerise pour le Washington s’birthday.

Le Washington’s birthday est célébré depuis 1885, suite à une proposition du président de l’époque Chester Arthur. Et ce n’est que depuis 1968 que le choix du 3e lundi de février a été officiellement choisi, dans un souci d’harmoniser le calendrier des jours fériés aux Etats-Unis. Mais la célébration du Washington’s birthday n’est pas un fêtée dans tous les états américains avec la même intensité.

Néanmoins, de très nombreuses célébrations sont rendues partout sur le sol américain en ce jour du Washington’s birthday. A commencer par des cérémonies sur les lieux et sites historiques. Des hommages tout particuliers sont rendus aux soldats, notamment aux vétérans de l’armée américaine. Des défilés ont lieu dans les rues. Mais le Washington birthday est devenu une grande journée de shopping. Les magasins sont ouverts un peu partout à tel point que les journaux locaux disent ironiquement que ce jour là est le « President ‘s day sales »

Martin Luther King day

Aux Etats-Unis, le 3e lundi du mois de janvier est devenu un jour férié. C’est le Martin Luther King day, et l’on rend hommage au pasteur afro-américain, célèbre militant pour la défense des droits civiques de la communauté noire, à l’occasion de son anniversaire. Le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix de toute l’histoire, a été assassiné à Memphis en 1968. Le Martin Luther King day a été institué pour célébrer la mémoire de cet homme qui a marqué durablement l’histoire des Etats-Unis.

Pourtant le Martin Luther King day n’existe officiellement que depuis 1986. La loi fédérale instituant un jour férié aux alentours du 15 janvier chaque année, a été instituée trois ans plus tôt, en 1983. Une majorité écrasante du Congrès se prononçant en faveur de ce projet, le président de l’époque, Ronald Reagan, s’incline et signe le décret officiel qui donne naissance au Martin Luther King day.

Une décision qui intervient après des années de bataille. En effet, dès la mort du leader charismatique, célèbre pour son discours « I have a dream… », John Conyers, représentant démocrate au Congrès, avait déjà déposé un projet pour créer un Martin Luther King day. Son combat, vain à l’époque, mais repris activement par les organisations syndicales, a fini par porter ses fruits.

Reste que ce n’est qu’en l’an 2000 que la totalité des Etats-Américains ont observé le Martin Luther King day. Jusqu’alors, le New-Hampshire et l’Arizona étaient restés en retrait. De même, certains états aménagent cette journée à leur façon. La Virginie par exemple profite de ce jour férié pour célébrer le général Lee. Etrange initiative que de profiter du Martin Luther King day pour rendre hommage au leader de l’armée Sudiste pendant la guerre de Sécession. Un amalgame peu opportun.

A l’occasion de ce Martin Luther King day, de très nombreuses manifestations sont organisées dans tout le pays. A New-York, la journée est marquée par un défilé populaire. Militaires, pompiers, étudiants, orchestres, …, remontent la 5e Avenue, emmenée par le ballet des majorettes. Une parade suivie par des milliers d’Américains.

Le Martin Luther King day est aujourd’hui l’un des quatre grands jours fériés américain, reconnu par le gouvernement fédéral. De grandes compétitions sportives ont lieu à cette occasion, notamment un grand championnat de basket. La NBA organise en effet chaque année un marathon sportif d’une douzaine d’heures au cours desquelles s’affrontent les plus grandes équipes nationales. Tous les matchs sont retransmis à la télévision et font l’objet de grands paris sportifs.

Un nouvel an à New-York

Dans cette ville que certains appellent la « capitale du monde », la nuit du nouvel an est un événement exceptionnel. New-York qui traditionnellement vit jour et nuit, bouillonne dix fois plus fort au moment du passage à la nouvelle année. Toute la journée, les habitants et les touristes se pressent autour des vitrines des boutiques de la Fifth avenue, pour admirer les décorations. D’autre filent tout droit vers la patinoire du Rockefeller center.

Partout c’est la fête durant cette nuit du nouvel an. Les restaurants, bars, clubs sont pleins. Des concerts, des dîners croisières sont également organisés et les hôtels rivalisent de créativité pour proposer à leurs clients des événements nocturnes inoubliables. Partout, les gens dansent, boivent, s’amusent… mais c’est à New-York que la liesse et le spectacle atteignent leur sommet.

A Times Square, entre la 42e rue et Broadway, on assiste médusé à la Ball drop, c’est-à-dire à la descente pendant 1 minute de la boule de cristal géante. Tout le monde décompte à vive voix les dernières secondes avant le Nouvel an. Et la boule stoppe sa course à minuit pile. Il est conseillé d’arriver en avance, dès la fin de l’après-midi, pour avoir une bonne place et avoir une petite chance d’observer la descente de la boule. Certains arrivent dès 6 heures du matin pour réserver leur emplacement.

Chacun peut également publier ses vœux sur « le mur des souhaits », avant minuit. Une fois les douze coups de minuit sonnés, tous les messages sont collectés et broyés et se transforment en une pluie de confettis projetée sur la foule. Bon nombre d’habitants de la Grosse Pomme préfèrent suivre le spectacle de cette nuit du Nouvel an depuis leur téléviseur, par crainte de vivre un bain de foule éprouvant. Il faut dire que chaque année, l’événement attire plus d’un million de personnes. Depuis peu, une application iTunes spéciale permet d’assister au décompte et au spectacle… en direct avec, en prime, des photos d’archives.

Autre lieu, autre tradition pour fêter le nouvel an. Les plus sportifs ou amateurs de sports prennent la direction de Central Park pour assister à la Emerald Nuts midnight run. Outre le spectacle des coureurs qui prennent le départ au beau milieu de la nuit, l’on peut également assister à des défilés de personnes déguisées, et bien évidemment au feu d’artifice.

Pour avoir une vue panoramique inoubliable sur la New York durant la nuit du nouvel an, mieux vaut grimper en haut d’une tour. Au 70e étage du NBC building, la vue est imprenable sur Manhattan et le spectacle des rues illuminées et du ciel éclairés des feux d’artifices tirés en tous points de la ville, depuis New Jersey, Hoboken, Weehawken, etc.

La nuit du nouvel an à New York, appelée New Year’s Eve, est également l’occasion d’aller faire un tour du côté de Harlem et d’assister à une messe de gospel. Ambiance assurée.

Le 2e jour de Noël

Toutes les traditions de Noël aux Etats-Unis sont un savoureux mélange de traditions, importées par des générations de migrants vers le nouveau Continent : européens, latins, africains, etc. A commencer par l’échange de vœux, par courrier, qui reste une pratique très usitée, malgré l’essor de la communication électronique. Mais le 2e jour de Noël est marqué par une constante : les réceptions en famille et les échanges de cadeaux. D’ailleurs, aucun invité à un déjeuner ou dîner de Noël n’arrive les mains vides. Il y a toujours un présent familial, et des petits paquets pour les enfants.

Les maisons sont toutes décorées de guirlandes lumineuses, de gui, de houx, des branches d’arbres, etc. en ce 2e jour de Noël ou tout le monde se retrouve et se congratule et ouvre les paquets déposés par le père-Noël durant la nuit aux pieds des bas de laine ou dans des petits paniers, le célèbre Santa Claus, comme on l’appelle aux Etats-Unis.

Le 2 jour de Noël est incontestablement un grand moment pour les enfants, mais pour toute la famille en général. Le matin, à l’heure du breakfast, des biscuits à la cannelle et des cakes au café trônent sur la table. Au repas du midi, la dinde farcie et la tarte à la citrouille ont une place d’honneur. Le soir, on se régale généralement de cake au jambon. Encore que les traditions culinaires à l’occasion de ce 2e jour de Noël, varient d’un état à l’autre, d’une communauté à l’autre. De même que si les familles restent au chaud en cette saison, à New-York, il n’est pas rare pour une famille californienne de passer le 2e jour de Noël à la plage.

Si le 2e jour de Noël était à l’origine à connotation très religieuse, destinée à fêter la naissance de Jésus, les choses ont aujourd’hui beaucoup évolué pour devenir un moment de retrouvailles familiales. D’autant que les Etats-Unis regroupent aujourd’hui des communautés aux traditions religieuses très différentes. Cependant, quelle que soit l’appartenance religieuse des Américains, tout le monde sacrifie à la fête. C’est d’ailleurs à cette période que les boutiques, réelles ou en lignes, réalisent leurs meilleurs chiffres d’affaires.

Le lendemain du 2e jour de Noël, le 26 décembre, qui est traditionnellement appelé Boxing day dans tous les pays anglo-saxons, exception faite des Etats-Unis, n’est pas férié. Mais c’est à ce moment là que démarre une autre fête, très prisée par la communauté africaine, mais qui s’est largement étendue aujourd’hui : Kwanzaa. Chacun décore sa maison de bougies, de fruits colorés et de tissus africains. Cette fête s’achève le 1er janvier.

Le Thanksgiving Day

Si vous désirez découvrir, comment les États-Unis célèbrent les fêtes de fin d’année, il vous faudra vous y rendre quelques semaines avant la date fatidique du 24 décembre. Une date marque véritablement le début de cette période si particulière : le Thanksgiving Day.

Une action de Grâce

Il reste difficile d’expliquer le Thanksgiving Day, puisque la date repose sur différentes traditions, et vous vous étonnerez, que même aux Etats-Unis, la signification peut différer d’un Etat à l’autre. Et, la date en elle–même ne fait pas l’unanimité, puisque, par exemple, le Canada fête le Thanksgiving Day le 2nd lundi d’Octobre.

Aux Etats Unis, c’est le 4ème jeudi de novembre, qu’est célébré ce Thanksgiving Day, depuis que le président Franklin D. Roosevelt l’ait décidé en 1939. Le Thanksgiving Day représente une action de grâce, et au départ la commémoration avait une signification hautement religieuse, même si elle ne reposait pas sur une fête chrétienne, à proprement parler.

La tradition fait que ce Thanksgiving Day commémore l’existence courageuse et exemplaire des Pères pèlerins, qui débarquèrent du Mayflower, pour fonder la communauté de Plymouth. Le Thanksgiving Day serait un remerciement de la Grâce, qui toucha cette communauté, durement éprouvée.

Une grande fête nationale

Désormais, le Thanksgiving Day reste une fête laïque, et elle permet aux Américains(e)s de célébrer la période de Noël, qui approche. Le Thanksgiving Day marque désormais le début des festivités, ouvrant la période de frénésie en ce qui concerne les achats de Noël.

Vous verrez alors les habitants se réunir pour de grands rassemblements familiaux ou alors pour de grands banquets entre amis. C’est un moment de fête, qui fait de ce jour férié aux Etats Unis un moment si unique et éblouissant.

Ainsi, le Thanksgiving Day est traditionnellement l’occasion d’un repas, rappelant que les premiers colons découvrirent de nouveaux aliments. La Dinde traditionnelle à cette occasion sera l’occasion de déguster une purée de patates douces et / ou de rutabagas. Le dessert traditionnel du Thanksgiving Day consiste à servir le Pumpkin Pie, et vous serez étonnés en goûtant à ce gâteau au potiron.

Mais, le Thanksgiving Day reste aussi l’occasion pour la majorité de communes d’organiser d’immenses défilés, célébrant cet esprit de fête et de reconnaissance. A commencer par Plymouth bien sur, mais toutes les villes américaines se décorent à cette occasion, et ces plus beaux atours seront conservés jusque Noël. C’est aussi le début pour les Grands Magasins d’afficher leurs nouvelles vitrines. Ainsi, les magasins MACY’S organisent chaque année, durant le Thanksgiving Day, un immense défilé à New York, au nom évocateur : le Macy’s Thanksgiving Day Parade.

Le Veterans Day

Société multiculturelle, les États Unis d’Amérique partagent une grande partie de leur histoire avec d’autres nations du monde. Aussi, vous ne serez pas surpris, lors de votre séjour aux États Unis, de voir que le 11 novembre est ici également un jour férié. Mais, le Veterans Day ne se contente pas de commémorer l’Armistice.

Un 11 novembre américain

Le Veterans Day est aux U.S.A un jour férié national, et il répond aux autres commémorations, qui se déroulent, partout dans le monde, pour célébrer l’armistice de la 1ère guerre mondiale. Mais, dès 1919, une journée de commémoration de l’évènement, à l’origine de l’actuel Veterans Day, fut instituée aux États Unis sous l’action du président Woodrow Wilson.
Mais, désormais, le Veterans Day fait bien plus que commémorer l’armistice de 1918, et vous comprendrez en assistant aux nombreuses cérémonies organisées à travers tout le pays. Après bien des débats et des discussions, le président Dwight Eisenhower accepta de transformer l’Armistice Day en Veterans Day, étendant ainsi les commémorations à tous les Anciens Combattants.
Aujourd’hui, le Veterans Day est le jour des Anciens Combattants. Si la date garde le souvenir de la première guerre mondiale, le Veterans Day rend hommage à tous les combattants, ayant servi pour les États Unis.

Une célébration nationale

Même si le Veterans Day fait partie des fêtes officielles américaines, vous constaterez que lorsque le 11 novembre tombe un jour de semaine, certaines communes n’hésitent pas à déplacer les commémorations au week end, permettant ainsi au plus grand nombre d’y assister.
Car, le Veterans Day rassemble en Amérique tout un peuple derrière ses anciens combattants. Il s’agit aujourd’hui de remercier les combats menés, et les sacrifices endurés. La Nation témoigne ici de son respect et de son hommage aux vétérans de toutes les guerres, ces Anciens combattants.

Les Etats Unis sont encore aujourd’hui engagés dans de nombreux conflits, et le Veterans Day est aussi l’occasion pour le pays l’occasion de marquer leur soutien à l’armée américaine.

Toutes les communes organisent des manifestations pour ce jour particulier. L’armée défile, et les défilés sont impressionnants dans les grandes villes américaines. A Washington, le défilé militaire traditionnel est mené par les Vétérans eux – mêmes, et ici le Veterans Day prend toute sa signification.

C’est aussi l’occasion pour les autorités du pays mais aussi pour le public de traverser le fleuve POTOMAC et de quitter Washington pour se rendre de l’autre côté de la rive, au cimetière militaire d’Arlington. C’est là, que se trouve la tombe des Inconnus, ou Tombe des soldats Inconnus, qui sera fleurie sous la présence de la garde militaire. Vous comprendrez l’importance de ce symbole, en découvrant que cette tombe des Inconnus, qui fait face au Pentagone, est gardée 24 heures sur 24 par des militaires, qui répondent à un rituel très codifié. Le jour du Veterans Day, la protection est alors assurée par les Vétérans eux – mêmes, mais aussi par tous les Américain(e)s venus célébrer le Veterans Day.

Le Columbus Day

Même si Christophe Colomb (1451 – 1506) était un européen, c’est sur le continent américain, que l’on commémore le plus ce navigateur infatigable. Ainsi, le Columbus Day reste une preuve de l’attachement des États Unis d’Amérique à ce personnage.

La découverte de l’Amérique

Vous ne pourrez pas manquer, si vous êtes sur le continent américain, le souvenir de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. Le Columbus Day procède de cette ferveur. C’est le 12 octobre 1492, que Christophe Colomb « découvrit » l’Amérique, et de nombreux pays d’Amérique latine, fêtent ce Columbus Day (Jour de Christophe Colomb) à cette date.

Aux Etats Unis, même si tous les États ne prêtent pas la même importance au Columbus Day, ce dernier reste un jour férié au niveau national, et ce depuis 1971. C’est à cette date, que le Congrès décida que le 2ème Lundi d’octobre serait un jour férié, et célébrerait le Columbus Day.

Jusqu’à cette date, les États Unis fêtaient ce Columbus Day chaque 12 octobre, depuis que le président Franklin Roosevelt l’ait proclamé en 1937.Mais, c’est en 1792, à New York, que fut célébré, pour la première fois, ce Columbus Day, et aujourd’hui, vous ne pourrez pas ignorer cet évènement, si vous séjournez dans le pays.

La célébration nationale

Ou que vous vous trouviez aux États Unis, vous verrez le pays s’investir dans la commémoration du Columbus Day. Même si les formes et l’intensité peuvent varier d’un état à l’autre, le Columbus Day marque, pour la majorité des américains, le début de la Grande Aventure.

Les communautés italo – américaines se mettent aux couleurs des États Unis, tout en affichant fièrement leur origine. Aussi, à San Francisco, vous assisterez à un défilé aux couleurs chatoyantes. Il s’agit là d’une des plus anciennes manifestations de ce Columbus Day, qui anime la ville et se poursuit toute la journée à travers une multitude de manifestations.

A New York, pour le Columbus Day comme pour toutes les manifestations, la démesure est au rendez – vous. Vous y assisterez au plus grand défilé du pays, qui s’ébrouera sur le 5ème Avenue, entre la 44ème et la 86ème rue. C’est ainsi tout Manhattan, qui se place sous la célébration du Columbus Day.

Toutes les villes des États Unis organisent des manifestations, et à Washington, une cérémonie officielle rend hommage au navigateur génois devant le Mémorial de Christophe Colomb devant Gare Union. Les autorités y effectuent un dépôt de gerbe, signe annonciateur du début des festivités du Columbus Day.

Labor Day aux USA

Le Labor Day aux États-Unis correspondant à la fête du Travail. C’est un jour traditionnellement chômé, en mémoire de tous ceux qui se sont battus pour de meilleures conditions de travail. Dans beaucoup de pays, la fête du Travail a lieu le 1er Mai. Les USA eux ont décidé de prendre comme date le 1er lundi de septembre, qui correspond à la rentrée scolaire, mais surtout à la fin de l’été. Cette date du Labor Day fête également un grand événement, celui du défilé du 5 septembre 1882 du Central Labor Union, où eut lieu le premier défilé d’ouvriers exprimant leur mécontentement. Ce fut un jour de grève dans les ateliers Pullman, un événement sans précédent aux USA. C’est Peter J.McGuire qui demanda la mise en place d’un jour férié pour honorer les ouvriers. Le Labor Day est devenu un jour férié depuis 1894, après une décision prise par le président Grover Cliveland, et des émeutes ouvrières stoppées avec violence.

Depuis, chaque Labor Day, un défilé de travailleurs est réalisé dans la rue, afin de montrer leur force et leur détermination. Ce sont les syndicats qui organisent cette journée, qui garde une ambiance familiale et bonne enfant. Les familles font de cette journée une grande fête, avec des piques niques dans la nature, et des réunions familiales. Il y a ainsi des barbecues, des feux d’artifice, et quelques discours politiques sont aussi faits. Le Labor Day coïncide aussi au point de départ des saisons de certains sports, comme les courses de Nascar, ou pour le football. Durant la Labor Day, de nombreux sites, musées, ou monuments historiques peuvent être fermés, les touristes doivent en prendre en compte, et se renseigner sur la date exacte du Labor Day.

En France, le Labor Day correspond à la fête du Travail qui est fêtée le1er mai. C’est un jour férié et surtout chômé, et ceux qui sont dans l’obligation de travailler doivent être payer double. Le 1er Mai a en France un caractère plus politique qu’aux USA, et des syndicats ainsi que les partis politiques font des défilés et protestent contre certaines décisions politiques. Il y a des discours faits par les principaux leaders, et des réunions de grande envergure. Aux USA, ce jour férié a une nature plus festive, et c’est avant tout une fête de famille, pour se retrouver avant la nouvelle année scolaire. C’est un grand jour de fête, pour les travailleurs, et tous les autres.