La fête du Trône au Maroc

Si, à l’origine, la Fête du Trône n’était pas reconnue par les autorités, elle s’est rapidement imposée comme étant un moment fort de l’année civile du Maroc. Le Souverain célèbre alors son arrivée, entendant retrouver l’esprit de cohésion et d’unité, qui a fait de cette fête du Trône un évènement majeur dans l’été marocain.

Une fête du peuple pour son souverain

La fête du trône vise à célébrer l’accession au trône du souverain marocain, et se célèbre donc le 30 juillet de chaque année, commémorant ainsi le 30 juillet 1999, date de l’intronisation de Mohammed VI. Cette fête du trône sera, pour le visiteur, de découvrir de somptueuses fêtes, organisées par le pouvoir à travers tout le pays. A l’origine cependant, cette Fête du Trône ne connut pas de reconnaissance officielle.

C’est en 1933, le 18 novembre, que se déroula la 1ère fête du trône dans la ville de Salé. Il s’agissait principalement d’un mouvement, initié par plusieurs revues dont la célèbre « L’action du peuple ». On fêtait alors l’accession au trône de Mohammed V le 18 novembre 1927. Puis, avec le roi Hassan II, cette fête du trône fut placée au 3 mars de chaque année.

Si vous visitez le Maroc à cette occasion, vous entendrez parler de la Fête du Trône en termes élogieux, puisqu’elle caractérisait l’union de toutes les minorités marocaines contre la politique coloniale française. L’esprit marocain y trouvait donc une consécration. Certes, l’esprit n’est plus le même aujourd’hui, mais la Fête du Trône reste un moment spécifique au Maroc.

Une fête encore active

Aujourd’hui encore, la fête du Trône reste l’occasion de mettre en avant une ville du pays. En 1933, ce fut donc Salé, et en 2011, Tanger se vit ainsi célébrée. Mais, où que vous soyez, vous assisterez aux nombreuses célébrations officielles de la Fête du Trône.
A cette occasion, le souverain marocain prononce un discours, relayé par tous les médias du pays, sur l’état du pays mais aussi sur les projets et réalisations, qui seront menés dans l’année à venir. Cette année, la Fête du Trône a pris une autre dimension, après les évènements de ce printemps. Un projet de constitution a été adopté, et devrait donc se finaliser, dans les mois à venir.

Mais la fête du Trône est aussi l’occasion de diverses manifestations officielles (La grâce du Roi pour certains prisonniers, le serment des nouveaux promus des Ecoles militaires du pays,…). Même si Mohammed VI a renoncé aux fastes des festivités, appréciées par son défunt père, Hassan II, il n’en demeure pas moins vrai que chaque ville du Maroc sortira ses drapeaux, et revêtira ses plus beaux atours. Une autre manière de découvrir le Maroc.